Célébrer les dix ans de la JMJ 2002

vendredi, août 3, 2012

JMJ_2002_logo_Cet été marque le dixième anniversaire de la Journée mondiale de la Jeunesse (JMJ) de Toronto. Tenue du 23 au 28 juillet 2002, elle demeure à ce jour le plus grand événement religieux de l’histoire canadienne. Les évêques du Canada remercient le Seigneur pour les grâces abondantes dont a bénéficié l’Église du fait de la JMJ 2002. Elle fut la source de nouvelles vocations au ministère ordonné et à la vie consacrée. Elle a stimulé le renouveau de la pastorale jeunesse. Elle a raffermi le sentiment de l’identité catholique et son rayonnement. Elle a aidé bon nombre de catholiques canadiens à mieux apprécier leur appartenance à l’Église universelle et à en approfondir le sens. Elle a donné un témoignage de collaboration œcuménique et interreligieuse et elle a suscité de nouvelles formes d’engagement et de nouvelles structures de communication dans l’Église, notamment la Fondation Sel et Lumière.

Tout cela a été rendu possible par la générosité et la participation des diocèses du Canada et par le dévouement du comité organisateur, placé sous la direction du directeur général et national de la JMJ, le Père Thomas Rosica, C.S.B., ainsi que par l’aide apportée par des milliers de catholiques et bien d’autres personnes de bonne volonté, qui se sont portés volontaires pour collaborer au pèlerinage pancanadien de la Croix de la Journée mondiale de la Jeunesse, aux journées dans les diocèses, aux célébrations de la JMJ à Toronto et aux nombreuses activités de suivi.

Les renseignements que fournissent les liens suivants montrent bien que la JMJ 2002 a donné des fruits durables et inspirants:

Article du Père Thomas Rosica, C.S.B., publié dans lOsservatore romano
Émission spéciale de la série « Perspectives : The Weekly Edition », de la chaîne Sel + Lumière, sur les souvenirs de la JMJ 2002
Évocation de la JMJ 2002 par Sel + Lumière à l’aide de photos et de vidéos
Note sur les célébrations du 10e anniversaire de la JMJ 2002
Déclaration de Mgr Jacques Berthelet, C.S.V., alors président de la Conférence des évêques catholiques du Canada, au lendemain de la JMJ 2002, intitulée « Un vent nouveau souffle sur l’Église au Canada »

On dit souvent qu’on ne peut apprécier pleinement la portée d’un grand événement comme la Journée mondiale de la Jeunesse qu’en tenant compte de toutes les expériences et de toutes les répercussions qu’il arrive à susciter et à alimenter au cours des années suivantes. Si on s’arrête à regarder la dernière décennie et les fruits abondants de la JMJ 2002, on voit mieux comment cet événement d’envergure mondiale a contribué à la construction et à l’expansion de l’Église.