La CECC intervient auprès du Premier ministre Harper pour la vallée de Crémisan

vendredi, septembre 25, 2015

Au cours des dernières années, le Bureau de direction de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a suivi attentivement la situation qui existe dans la vallée du Crémisan qui s’étend entre Jérusalem et Bethléem. Parmi les plus récents développements dans ce dossier est la décision de la Cour suprême d’Israël d’annuler le jugement qu’elle avait rendue plus tôt sur la construction d’un mur de sécurité dans la vallée. Parmi l’un de ses derniers actes officiels à titre de président de la CECC, Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau, a écrit au Premier ministre Stephen Harper pour demander que le gouvernement du Canada « fasse appel aux autorités israéliennes pour qu’elles trouvent une solution » à la décision prise en juillet dernier par la Cour suprême d’Israël. Le jugement de la Cour permet aux forces militaires d’ériger un mur de sécurité dans la vallée du Crémisan, coupant ainsi 58 familles chrétiennes palestiniennes de leurs terres agricoles.

La déclaration suivante est fondée sur la lettre qui a été envoyée au Premier ministre et qui avait été approuvée par le Bureau de direction à sa dernière réunion à la fin du mois d’août. La lettre est datée du 17 septembre dernier, la journée avant que Mgr Douglas Crosby, O.M.I., évêque de Hamilton, succède à Mgr Durocher à titre de président de la CECC.

L’intervention de la CECC a été préparée à la lumière de la participation constante de la Conférence à la rencontre annuelle de la Coordination des conférences épiscopales pour le soutien de l’Église en Terre sainte, de même qu’à la suite de conversations avec des représentants du Saint-Siège et d’autres communautés chrétiennes, en plus des rapports médiatiques et des réactions par d’autres évêques catholiques et agences sociales, y compris celles qui aident les peuples israélien et palestinien.

L’objectif visé en écrivant au Premier ministre et en publiant une déclaration est d’aider à contribuer à une solution de paix et de sécurité pour les Israéliens et les Palestiniens, et d’encourager le dialogue et une meilleure compréhension entre chrétiens, juifs et musulmans en Terre sainte et à travers le Moyen-Orient.

Un aperçu complet de la cause juridique impliquant la vallée du Crémisan est fourni dans le document intitulé The Last Nail in Bethlehem’s Coffin: The Annexation Wall in Cremisan. Le texte (en anglais seulement) est affiché sur le site Internet du Patriarcat latin de Jérusalem (http://fr.lpj.org/wp-content/uploads/2015/09/Cremisan-Report.pdf).

Déclarations connexes :

Commentaire de la CECC sur la reprise de la construction israélienne du mur de sécurité dans la vallée du Crémisan, 21 août 2015 :
http://www.cccb.ca/site/frc/salle-de-presse/declarations-et-lettres/4246-commentaire-de-la-cecc-sur-la-reprise-de-la-construction-israelienne-du-mur-de-securite-dans-la-vallee-de-cremisan  (FR)

Déclaration de la Coordination des Conférences épiscopales pour le soutien de l’Église en Terre sainte, 15 janvier 2015 :
http://www.cccb.ca/site/images/stories/pdf/HLC_Communique_2015-01_FR_Final.pdf 

Le Président de la CECC demande au ministre John Baird d’intervenir au nom de la population de la vallée du Crémisan près de Bethléem, 28 janvier 2014 :
http://www.cccb.ca/site/frc/salle-de-presse/declarations-et-lettres/3798-le-president-de-la-cecc-demande-au-ministre-john-baird-dintervenir-au-nom-de-la-population-de-la-vallee-de-cremisan-pres-de-bethleem 

Les évêques demandent des leaders d’espoir – La Coordination pour la Terre sainte conclut une visite qui avait pour but de soutenir l’Église locale et d’appuyer la cause de la paix, 16 janvier 2014 :
http://www.cccb.ca/site/images/stories/pdf/Declaration_Terre_Sainte_2014.pdf