L’Église déclare vénérable Marie-Élisabeth Turgeon, fondatrice des Sœurs du Saint-Rosaire, reconnue pour ses vertus héroïques

jeudi, octobre 17, 2013

Soeur_Marie-lisabeth_TurgeonMarie-Élisabeth Turgeon, fondatrice des Sœurs du Saint-Rosaire, vient d’être reconnue par l’Église pour ses vertus héroïques.  Née en 1840 à Beaumont, sur la Rive-Sud de Québec, sa communauté religieuse est aujourd’hui présente au Canada, aux États-Unis, au Honduras et au Guatemala.  Elle est la première personne de l’archidiocèse de Rimouski à qui l’Église a donné le titre de vénérable.  Mère Marie-Élisabeth (son nom en religion) est décédée le 17 août 1881.

Selon  la biographie fournie par sa communauté religieuse, Élisabeth a 15 ans quand son père meurt prématurément. Cinq ans plus tard, elle entre à l’École Normale Laval de Québec. Diplômée en 1862, elle enseigne à Saint-Romuald, ainsi que dans la paroisse Saint-Roch à Québec et également à Sainte-Anne-de-Beaupré. Le 3 avril 1875, à l’invitation de Mgr Jean Langevin, évêque du diocèse de Rimouski, elle se joint à un groupe de filles réunies, à la demande de l’évêque, dans le but de former des institutrices qualifiées pour les écoles des paroisses du diocèse de Rimouski.

Le décret reconnaissant ses vertus héroïques a été autorisé par le pape François.  Sa cause de béatification a d’abord été introduite par l’archidiocèse de Rimouski en 1989 et le décret d’ouverture de l’enquête canonique a été signé le 15 novembre 1990.

Biographie de Sœur Marie-Élisabeth Turgeon

Article dans le Catholic Register

Lien au site Internet de sa cause de canonisation