Terre Sainte : un autre appel pour la vallée de Crémisan près de Bethléem

lundi, décembre 8, 2014

Lançant un appel à la communauté internationale, le 5 décembre 2014, l’Assemblée des Ordinaires catholiques de la Terre Sainte a exprimé ses préoccupations concernant les incidences que pourrait avoir le projet du mur de sécurité sur la communauté, essentiellement chrétienne, de la municipalité de Beit Jala près de Bethléem.

De même, dans un communiqué de presse diffusé le 1er décembre, le Centre catholique pour les droits de la personne de la Société Saint-Yves a mentionné que le dernier plan du ministère israélien de la Défense est également critiqué comme étant un échec du point de vue de la sécurité et que le plan actuel du mur ne garantira pas la sécurité.

En janvier dernier, dans une lettre à l’honorable John Baird, ministre des Affaires étrangères du Canada, Mgr Paul-André Durocher, archevêque de Gatineau et président de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), avait également exprimé les inquiétudes de la CECC concernant ce même mur de sécurité dans la vallée de Crémisan. Dans sa lettre à M. Baird, Mgr Durocher a dit : « nous demandons à votre gouvernement de soulever nos objections à l’encontre du prolongement du mur de sécurité dans la vallée de Crémisan, en espérant qu’un changement à l’actuel projet israélien constituerait un pas vers la possibilité que les Palestiniens et les Israéliens vivent dans la paix et la justice. »

Lien à la déclaration des Ordinaires catholiques de la Terre Sainte

Lien au communiqué de la Société Saint-Yves (en anglais seulement)