Allocution de clôture de l’Assemblée plénière de la CECC

Allocution de clôture de l’Assemblée plénière de la CECC

de Mgr Jacques Berthelet, C.S.V.

président de la CECC

Nous terminons cette Assemblée plénière de la CECC avec le sentiment d’avoir abordé des questions importantes pour le service pastoral de nos Églises respectives. Permettez-moi d’en souligner quelques-unes.

1. La Journée Mondiale de la Jeunesse 2002 et le Congrès des vocations

Le retour que nous avons fait sur la JMJ 2002 et sur le Congrès des vocations nous a conduit à apprécier l’importance de la grâce que nos Églises ont reçue en cette occasion. Nous avons aussi pris conscience que la grâce donnée est toujours accompagnée d’une mission confiée. Cette mission est bien celle de faire fructifier, dans chacun de nos diocèses, la grâce reçue en développant mieux notre pastorale auprès des jeunes.  En ce sens nous pourrons compter sur un comité spécial de pastorale-jeunesse qui pourra aider chacun de nos diocèses dans ce projet. Je profite de l’occasion pour remercier vivement M. le cardinal Ambrozic qui nous a remis à chacun une médaille souvenir de la JMJ 2002. Cette médaille gravée dans le bronze sera le symbole de la grâce de Dieu gravée dans nos cœurs. Merci M. le cardinal d’avoir été l’hôte accueillant et attentif de la JMJ 2002. Je me permets d’ajouter que dans les semaines qui viennent vous recevrez un rapport financier mis à jour de la JMJ 2002 de même qu’un historique de la gérance des opérations en vue de vous informer mieux sur les décisions prises en cours de route.

2. La liturgie

Nous avons consacré une journée entière à la liturgie qui est comme le cœur de la vie chrétienne. Guidés par M. le cardinal Danneels, nous avons pris une conscience plus vive de la nécessité d’approfondir l’intelligence de la liturgie et d’en rendre compte. Nous avons lié liturgie et sacrements et nous avons proposé des balises pour que nos Commissions de liturgie nous aident à mieux vivre les mystères de la foi. Dans la même perspective, nous nous sommes engagés à prendre les moyens de revaloriser le sacrement de la réconciliation dans sa forme individuelle. Nous avons aussi établi des consensus relatifs à la mise en œuvre de la présentation générale du nouveau Missel romain que nous rendrons publics après avoir reçu l’aval du Saint-Siège.

3. Le travail des Commissions

Nous avons accueilli avec beaucoup de satisfaction le travail effectué par nos Commissions nationales et sectorielles et nous avons mis en marche l’adoption de programmes et de priorités pour les années à venir. Je tiens ici à dire toute ma gratitude aux membres des commissions et comités, aux consultants et au personnel de la CECC pour l’immense travail accompli et pour le service qu’ils rendent à nos diocèses. Il en va de même pour l’Organisation canadienne catholique pour le Développement et la Paix, pour l’Organisme catholique pour la vie et la famille et pour le Tribunal ecclésiastique.

4. De la souffrance à l’espérance

Voilà maintenant dix ans que nous avons accueilli et mis en œuvre le document De la souffrance à l’espérance sur les abus sexuels. Nous avons accepté de revisiter ce document, de le mettre à jour et de maintenir la ligne de fonds qui l’a inspiré et qui nous a servi dans les protocoles mis en place dans chacun de nos diocèses. À cet égard, nous faisons nôtres les paroles du Saint-Père à la messe de clôture de la JMJ :

« Le préjudice causé par certains prêtres et religieux à des personnes jeunes et fragiles nous remplit tous d’un profond sentiment de tristesse et de honte. Mais pensez à la grande majorité des prêtres et des religieux qui vivent généreusement leur engagement et dont l’unique désir est de servir et de faire le bien! (…) Dans les moments difficiles de l’histoire de l’Église, le devoir de sainteté devient encore plus urgent ».

Mes chers confrères, au moment où vous retournez dans chacun de vos diocèses, je me permets de vous souhaiter une heureuse et fructueuse année pastorale. Les liens de fraternité et de solidarité que nous avons développés ici sont l’œuvre de l’Esprit de Dieu. Que cet esprit vous guide et vous remplisse de joie.

Merci!