Les évêques catholiques veulent être entendus concernant un amendement constitutionnel relatif à l’éducation religieuse

lundi le 01 décembre 1997

omaraLa Conférence des évêques catholiques du Canada (CÉCC) ne sera pas entendue aux audiences convoquées par le Comité mixte spécial de la Chambre des Communes et du Sénat au sujet de la résolution visant à amender la constitution du Canada à l'égard de l'article 17 et des conditions de l'union de Terre-Neuve et du Canada.

Elle avait été invitée à soumettre un mémoire, le 24 novembre 1997. Cependant le secrétaire du Comité faisait part tout récemment à la CÉCC qu'à cause de contraintes de temps, il serait impossible que l'épiscopat canadien intervienne. «Compte tenu de l'importance de cette résolution, nous regrettons sincèrement de ne pouvoir exprimer notre point de vue à cet égard», a déclaré le secrétaire général anglophone de la Conférence, le nouvel évêque de Labrador City-Schefferville, Mgr Douglas Crosby. Toutefois, nous nous permettons de soumettre une copie de cette intervention à l'attention des membres du Parlement et du Sénat.»  En l'absence des membres du Bureau de direction de la Conférence, qui assistent actuellement à l'Assemblée spéciale du Synode des évêques pour l'Amérique, à Rome, c'est Monseigneur John O'Mara, membre de la Commission épiscopale de l'éducation chrétienne du Secteur anglais de la CÉCC, qui était chargé de présenter le mémoire.


– 30 –


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
salvas@cecc.ca
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048