Lettre au Premier ministre Jean Chrétien : Le comité des droits humains de la CECC s’inquiète de la situation au Chiapas

mercredi le 25 mars 1998

Très Honorable Jean Chrétien
Premier ministre
Pièce 311-S, édifice du Centre
Chambre des communes
Ottawa, On
K1A OA2

Monsieur Chrétien,

Nous désirons vous faire part de notre vive inquiétude à la suite de la détérioration des droits humains au Mexique, en particulier au Chiapas, où des groupes paramilitaires s'en prennent non seulement aux leaders des organisations autochtones, mais aussi aux femmes et aux enfants, comme en témoigne le massacre de 45 habitants de la communauté d'Acteal survenu le 22 décembre 1997.

Nous sommes particulièrement inquiets de l'impunité dont semble jouir les présumés responsables de ces abus, alors que le gouvernement du Mexique semble avoir opté pour une militarisation accrue de la région du Chiapas. Comme vous le savez, cette région est le théâtre, depuis plusieurs années, de conflits entre les peuples autochtones, premiers occupants de ces territoires, les grands exploitants agricoles, ainsi que les compagnies minières désireuses d'exploiter les ressources minérales de ces territoires.

Nous estimons la situation suffisamment grave pour que le gouvernement du Canada exprime clairement ses vives préoccupations à l'égard de la détérioration rapide des droits humains au Mexique lors de son intervention au point 10 de l'ordre du jour de la Session annuelle de la Commission des droits de l'Homme des Nations unies qui se déroule actuellement à Genève. Nous invitons aussi le gouvernement canadien à se prononcer en faveur de la nomination et de l'envoi d'un Rapporteur spécial de la Commission des droits de l'Homme au Mexique, afin qu'il puisse dresser une évaluation de la situation et qu'il fasse rapport à la cinquante-cinquième session de la Commission, l'an prochain.

Recevez, Monsieur le Premier ministre, nos salutations respectueuses en Notre Seigneur.

+François Thibodeau, c.j.m.
Évêque d'Edmundston
Président du Comité des droits humains de la Conférence des évêques catholiques du Canada

c.c. Honorable Lloyd Axworthy, Secrétaire d'état aux affaires étrangères.

Mme Adele Dion, Direction des droits de la personne, Maeci.

M. Ross Hynes, Mission permanente du Canada aux Nations unies, New York.