Mise sur pied d’un Conseil pour la réconciliation, la solidarité et la communion

mercredi le 17 juin 1998

Les évêques catholiques du Canada, à leur Assemblée plénière 1997 qui s'est tenue à Cap-de-la-Madeleine au Québec, ont donné leur accord à la mise sur pied d'un Conseil pour la réconciliation, la solidarité et la communion entre les peuples autochtones et non autochtones du Canada. Cette décision résulte de collaborations antérieures établies avec les Premières nations dans le cadre du Projet Nord et de la Coalition des droits autochtones. Elle a aussi été prise pour remplir une promesse faite à la Commission royale sur les peuples autochtones.

À cette commission en septembre 1993, la CÉCC présentait un document mettant en relief les nombreux facteurs qui contribuent à maintenir la marginalisation des peuples autochtones au Canada. L'objectif de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CÉCC) vise à favoriser une meilleure compréhension en vue de créer des ponts entre les deux communautés et à susciter un engagement qui reflète le respect des personnes et des cultures, auquel l'Évangile convie. Le programme proposé s'articule en trois points : la sensibilisation, la guérison des blessures et la communion.

Le Conseil pour la réconciliation, la solidarité et la communion prend forme présentement. Son mandat consistera à étudier les questions actuelles concernant les peuples autochtones, en particulier celles qui se rapportent à la réconciliation, la solidarité et la communion, et fera rapport sur ces dossiers à la CÉCC et, à la demande de celle-ci, à d'autres organismes, y compris les instituts religieux. Le Conseil établira également un fonds qui financera des projets communautaires qui répondront aux attentes formulées par le projet initial.

Le Conseil sera composé de sept catholiques autochtones des diverses parties du Canada (hommes et femmes anglophones et francophones), deux évêques et au maximum quatre autres membres nommés par les communautés religieuses et siégeant au Conseil à la demande de la CÉCC. La composition de ce Conseil devrait être complétée d'ici à la fin de juin. On dévoilera alors l'identité des membres du groupe. M. Gerry Kelly, secrétaire du Groupe de travail catholique national sur les écoles-pensionnats pour les autochtones, agit comme coordonnateur de ce Conseil.

 


– 30 –


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
salvas@cecc.ca
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048