Projet de loi C-38 sur la redéfinition du mariage : La CECC profite de sa dernière tribune

dimanche le 10 juillet 2005

(CECC – Ottawa)… Le comité sénatorial des affaires juridiques et constitutionnelles entendra le 13 juillet prochain deux témoins de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) dans le cadre d’une audience portant sur le projet de loi C-38.

M. le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec et Primat de l’Église catholique au Canada, ainsi que Mme Hélène Aubé, avocate et mère de famille, de Gatineau, défendront la définition traditionnelle du mariage comme étant l’union exclusive d’un homme et d’une femme. Ils présenteront alors un mémoire aux 12 membres du Sénat qui siègent à ce comité.

Après une adoption en troisième lecture à la Chambre des communes où les députés fédéraux ont voté en faveur d’une redéfinition qui reconnaît les unions des personnes de même sexe comme étant des mariages, le projet de loi C-38 doit obtenir l’assentiment des sénateurs et l’aval de la gouverneure générale du Canada avant d’entrer en vigueur. Cette question législative, déjà approuvée en deuxième lecture par le Sénat, a maintenant été portée à l’attention de son comité des affaires juridiques et constitutionnelles, présidé par la sénatrice libérale, Mme Lise Bacon.

Cette nouvelle intervention de la CECC porte à une trentaine le nombre de fois qu’elle a pris une position publique depuis que ce débat a été lancé par le gouvernement fédéral à l’automne 2002.

Autre lien :


– 30 –



Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
salvas@cecc.ca
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048