Synode des évêques à Rome : Mgr Raymond Lahey est le premier évêque canadien à intervenir

mardi le 02 octobre 2001

(CECC – Rome)… Dans la première intervention canadienne au Synode des évêques qui se déroule actuellement à Rome et qui réunit près de 250 participants, Mgr Raymond Lahey, évêque de St. George’s, à Terre-Neuve, a voulu jeter un nouvel éclairage sur le rôle de l’évêque.

Selon lui, le terme episcopè (le mot grec qui est à l’origine du mot évêque), habituellement traduit comme « surveillance » aurait d’abord le sens de visite selon la tradition biblique, en particulier la visite de Dieu. « Lorsque nous saisissons que, dans le Nouveau Testament, le terme episcopè se réfère d’abord à la visite de Dieu se manifestant en Jésus Christ, et secondairement à l’acceptation administrative que l’on retrouve dans le grec profane, nous sommes en mesure de voir le ministère épiscopal sous un autre œil. »

Dans son allocution faite le 2 octobre en présence du Saint-Père (cliquez ici pour en obtenir le résumé), Mgr Lahey explique que l’évêque n’est pas d’abord considéré comme un « surveillant » mais bien davantage comme celui qui garde vivants au milieu de son peuple les mystères du salut. Présent parmi son peuple et témoin privilégié de cette visite, l’évêque rappelle ainsi sans cesse dans le monde et dans l’Église la réalité de la miséricorde et de l’amour éternel de Dieu en Jésus Christ.

S’assurant que le miséricorde divine n’est pas abstraite, l’évêque doit incarner la compassion, la réconciliation, l’accueil et le pardon même de Dieu. Par sa façon de proclamer la Parole, de célébrer les sacrements et  de guider son Église locale, en communion avec ses prêtres, l’évêque gardera une Église locale qui sera à l’image du Christ, une Église qui n’exclut pas.

La Xe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques s’est ouverte à Rome dimanche dernier et se poursuit jusqu’au 27 octobre. Cinq évêques canadiens y prennent part. Outre Mgr Lahey, les délégués canadiens élus par leurs confrères sont Mgr Gilles Cazabon, o.m.i., évêque de St-Jérôme, Mgr Pierre Morissette, évêque de Baie-Comeau et Mgr James Weisgerber, archevêque de Winnipeg. Pour sa part, Mgr Joseph Khoury, éparque des Maronites au Canada, a été invité par le pape Jean-Paul II.

Un synode est une rencontre ou une assemblée religieuse à laquelle les évêques, rassemblés en présence du Saint-Père, ont la possibilité d’interagir les uns avec les autres dans la recherche commune d'orientations pastorales. L'actuel synode traite du rôle et du ministère de l'évêque.

Durant les deux premières semaines de l’assemblée synodale, chaque participant livre le contenu d’une intervention d’une durée maximale de huit minutes. Le choix du thème abordé est laissé à la discrétion de chaque intervenant. Par la suite, répartis par groupes linguistiques, les délégués entrent dans la phase des discussions qui mèneront à l’élaboration de propositions. Approuvées, après suggestions et amendements, elles seront ensuite remises à un conseil post-synodal constitué par le Saint-Père dont le travaux, au cours des mois suivant la clôture du Synode, conduiront à la publication de l’exhortation apostolique, le document papal né du Synode.


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
salvas@cecc.ca
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048