Une pétition en appui aux cueilleurs de fraises en californie

mardi le 22 avril 1997

Ottawa (CÉCC) — Les membres de la Commission épiscopale des affaires sociales de la Conférence des évêques catholiques du Canada ont décidé de joindre unanimement leur voix aux leaders communautaires et des chefs d'Églises à propos des droits des cueilleurs de fraises en Californie.

Une campagne d'appui, organisée par la United Farm Workers of America, a été lancée au Canada et aux États-Unis et a été endossée par l'évêque de Monterey en Californie, Mgr Sylvester D. Ryan, où oeuvre la majorité de ces travailleurs.

L'organisme demande aux Églises, aux leaders communautaires, aux consommateurs et aux détaillants de signer une pétition exigeant que les 20 000 travailleurs de la fraise aient droit à un salaire décent, à la sécurité d'emploi, à une assurance santé, à des conditions de travail salubres et à la représentation syndicale.

Le Canada est un important importateur de fraises de Californie. Les porte-parole syndicaux indiquent que les travailleurs ne reçoivent que 9,2 cents de chaque dollar dépensé par les consommateurs, une baisse par rapport au 17,5 cents versés en 1985. La UFW réclame une augmentation des salaires de 50%.

En moyenne, les travailleurs gagnent 8 500$ pour une saison qui dure 7 mois. La production californienne annuelle de fraises atteint les 600 millions de dollars. On peut communiquer avec la United Farm Workers au Canada en téléphonant à Ailsa Curiel au (416) 598-4954.


– 30 –


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
salvas@cecc.ca
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048