Allocutions, discours et homélies 1984

Cérémonie d’adieux

CÉRÉMONIE D’ADIEUX
OTTAWA
LE 20 SEPTEMBRE  1984

Mesdames, Messieurs,

Chers Frères et Sœurs,

Voici venu pour moi le moment de quitter cette terre canadienne et de prendre congé de vous. Ce n’est pas sans regret, après qu’il m’ait été donné de visiter tant d’hommes et de femmes dans votre immense pays en tant de lieux divers et attachants. C’est cependant la joie qui m’habite à pré­sent, car j’ai le sentiment d’avoir vécu avec vous des moments de grâce.

Parmi vous, je salue amicalement mes frères dans l’épiscopat, qui m’avaient invité, qui ont préparé avec grand soin ce pèlerinage, qui m’ont accueilli en votre nom à tous et m’ont accompagné; je leur renouvelle à tous ma vive reconnaissance. A travers vous, qui représentez ici toute la communauté canadienne, je remercie les prêtres, les religieux et les reli­gieuses, les laïcs, pour l’amabilité et le sérieux de leur accueil, le témoignage de leur foi et de leur esprit de service dans l’Église. Et je voudrais saluer tout particulièrement les autres communautés chrétiennes avec qui je suis heureux d’avoir pu prendre plusieurs contacts, dont j’ai pu mieux reconnaître l’ardeur à avancer dans l’unité.

Je me tourne aussi vers les autorités civiles qui ont pris une si large part à l’organisation de mon voyage et ont témoigné d’une si vive attention au sens pastoral de ma démarche. Je les remercie d’avoir eu la délicatesse de venir jusqu’ici prendre congé de moi. Je garde un vif sou­venir de nos rencontres, notamment à mon arrivée à Québec et tout dernière­ment à Ottawa même. J’exprime toute ma gratitude à Madame le Gouverneur général, à Monsieur le Premier Ministre du Canada, aux Hauts Magistrats des institutions judiciaires, à Messieurs les Présidents et aux membres des deux Chambres du Parlement, à Messieurs les Premiers Ministres des Pro­vinces, ainsi qu’aux membres du Corps diplomatique qui ont tenu à se joindre ici aux dignitaires et aux responsables de la société civile cana­dienne. Avec tous ces responsables, je remercie tous ceux qui, formant de nombreux groupes de travail, leur ont apporté depuis de longs mois leur collaboration efficace, courtoise, et souvent dans la discrétion, partici­pant aux multiples services d’organisation, de sécurité, de déplacements, que requérait ce long voyage.

Le périple que je viens d’accomplir me permet de mieux connaître la beauté et la diversité de votre pays, les qualités d’accueil de votre peuple. Sachez que j’ai apprécié l’expérience de nos rencontres, grâce à la franchise et à l’ardeur qui vous caractérisent. Je ne puis évoquer maintenant tout ce que je garderai dans mon coeur, souvent cela dépasse en intensité ce que quelques paroles peuvent exprimer.

Permettez-moi de dire seulement qu’au fil des étapes, j’ai été frappé par la richesse et la vivacité présente de tout ce que vous ont transmis vos devanciers, les Amérindiens et les Inuit, les Européens de France, du Royaume-Uni, d’Allemagne, d’Italie, de Pologne et de bien d’autres pays, sans oublier tous ceux qui sont venus de nombreuses régions d’Amérique latine, d’Orient ou d’Extrême-Orient.

Il me semble que l’heureuse association de tant d’éléments de votre héritage dans un peuple libre et entreprenant le dispose particulièrement à rester ouvert à tous les appels du monde, à favoriser la paix, à vivre activement une solidarité généreuse à l’égard des plus démunis de nos frères et de ceux sur qui pèsent de dures contraintes.

Au moment de mon départ, je souhaite au peuple canadien un avenir heu­reux, l’épanouissement de ses qualités, une vie harmonieuse dans le respect de ses différences culturelles et spirituelles. Cela est facilité, je m’en rends compte, par les institutions de ce pays.

Vous avez devant vous beaucoup de tâches exaltantes, à la fois pour affronter les difficultés internes qui demeurent, notamment du fait de la crise économique, et pour développer votre contribution positive à la vie internationale. Que la conscience de ces devoirs vous conduise à les accomplir avec le courage, la noblesse et le désintéressement de ceux qui trouvent leur joie dans le service de leurs frères!

A vous, les membres du peuple de Dieu dans ce pays, je confie ce qui sera un de mes meilleurs souvenirs des étapes de ce pèlerinage: avec vous nous avons pu vivre une expérience marquante de la foi qui nous unit. J’ai bien conscience que la sympathie que vous m’avez manifestée exprime, au-delà de ma personne, vos liens réels avec l’Église universelle, avec l’Église enracinée dans la foi des apôtres depuis la Résurrection du Sei­gneur et l’envoi missionnaire de la Pentecôte.

En me rendant dans vos communautés, j’ai constaté avec joie que vous continuez ce qu’ont entrepris vos grands fondateurs tant honorés parmi vous. Ils ont porté ici l’Évangile, parfois au prix de leur vie, ils ont construit un édifice qui continue d’être vivace à travers les difficultés et les mutations de notre temps. Soyez fidèles à l’inspiration des saints, connus et inconnus, qui ont jeté dans cette terre le grain appelé à fructifier.

Nous avons célébré ensemble, nous avons prié le Seigneur, nous avons communié à sa présence, nous avons écouté sa Parole. Votre ardeur est le signe que le message du successeur de Pierre, venu en témoin de Jésus Christ, rencontrait des hommes et des femmes disposés à oeuvrer pour un monde nouveau. C’est le signe que, les chrétiens de ce pays sont habités par l’Esprit Saint qui met dans nos cœurs l’amour de Dieu, fortifie en nous l’espérance et donne sa plénitude à la foi.

Puisse mon pèlerinage dans les sanctuaires du peuple de Dieu marquer une étape positive pour vous tous sur la longue route qui mène à l’épa­nouissement fraternel de l’humanité renouvelée par le don de Dieu, sur la route de la sainteté!

Je continuerai de prier pour vous et avec vous. Aujourd’hui je demande au Père de tout amour, au Fils qui habite parmi nous, à l’Esprit de force et de lumière, de vous combler de toute bénédiction.

A vous tous, et dans la joie, je redis ma gratitude, et je renouvelle du fond du cœur mes vœux à tout le peuple du Canada.

Conférence des évêques catholiques du Canada
Canadian Conference of Catholic Bishops