Dépôt du Projet de loi C-338 : Un pas dans la bonne direction

lundi le 26 juin 2006


L’Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF) s’oppose vivement à toute interruption volontaire de gestation. C’est pourquoi nous appuyons l’initiative du député libéral Paul Steckle, qui a déposé le 21 juin 2006 à la Chambre des Communes le Projet de loi C-338, Loi modifiant le Code criminel (procurer un avortement après vingt semaines de gestation).

En visant à interdire l’avortement provoqué au-delà de 20 semaines de gestation, ce projet de loi est un pas dans la bonne direction. Nous espérons que les membres du Parlement canadien profiteront de l’occasion qui leur est offerte pour reconsidérer l’intérêt de l’État canadien dans la protection du fœtus humain. Une telle loi leur permettrait de limiter les dommages causés à la société canadienne par l’avortement.

Suivant l’enseignement de l’Église catholique, toute vie humaine doit être respectée dès sa conception. À partir de ce moment-là, l’enfant à naître a droit à la protection de la loi.

L’Organisme catholique pour la vie et la famille est parrainé conjointement par la Conférence des évêques catholiques du Canada et le Conseil suprême des Chevaliers de Colomb.

Source : Michèle Boulva, directrice
Organisme catholique pour la vie et la famille (OCVF)
2500 promenade Don Reid
Ottawa, ON K1H 2J2
Tél.: (613) 241-9461 poste 161
Télécopieur (613) 241-9048
Courriel: ocvfcolf@cccb.ca