Lettre à l'ambassadeur du Brésil au Canada concernant l'assassinat d'une religieuse

mardi le 15 mars 2005


Son Excellence Valdemar Caneiro Leão
Ambassadeur du Brésil au Canada
450, rue Wilbrod
Ottawa, ON
K1N 6M8

Télécopieur: (613) 237-6144

Monsieur l’Ambassadeur,

Voilà près d’un mois, les évêques canadiens ont été horrifiés d’apprendre que Sœur Dorothy Stang, S.N.D. de N., avait été assassinée de trois balles dans la tête, tirées à bout portant, alors qu’elle travaillait près d’Anapú, dans l’état brésilien du Pará. Pendant plus de 20 ans, cette femme de 73 ans, naturalisée Brésilienne, s’était vouée à venir en aide aux paysans délogés de leur terre, sous l’égide de la Commission de la pastorale de la terre de l’Église du Brésil.

Le lendemain de ce meurtre révoltant, soit le 13 février 2005, quatre individus ont été appréhendés par les autorités. Deux d’entre eux étaient soupçonnés d’avoir commis le crime, un autre d’avoir donné l’ordre de tuer, et le quatrième d’avoir agi comme intermédiaire.

Nous espérons de tout cœur que le gouvernement du Brésil fera tout en son pouvoir pour que les meurtriers soient traduits en justice. Par ailleurs, l’état a également la responsabilité de veiller à ce que ne se reproduisent pas de tels actes de violence à l’endroit de personnes s’opposant au pouvoir dominant des élites rurales. Il nous tarde de connaître les mesures que votre gouvernement a adoptées pour s’attaquer à la malnutrition et au régime de propriété agraire, qui sont à l’origine de l’agitation qui affecte l’Amazonie, et pour mettre un terme à la répression violente qui frappe si souvent ceux et celles qui luttent pour un changement social bénéfique.

Nous vous serions très reconnaissants, Monsieur l’Ambassadeur, de bien vouloir informer votre gouvernement de la préoccupation des évêques canadiens. Nous vous saurions gré, en outre, de nous informer des mesures qui ont été prises pour élucider le meurtre de Sœur Dorothy.

Veuillez accepter l’expression de nos sentiments distingués.

+ Mgr Blaise Morand
Président
Comité des droits de la personne


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
salvas@cecc.ca
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048