Lettre du Conseil pour la réconciliation, la solidarité et la communion pour la Journée de prière pour les peuples autochtones

lundi le 05 décembre 2005


Aux fidèles des paroisses et des diocèses du Canada

Que la paix et la grâce de Notre Seigneur Jésus Christ soient avec vous!

Aujourd’hui 12 décembre, nous célébrons la fête de Notre-Dame de Guadalupe, patronne des Amériques. Dans l’Église canadienne, c’est aujourd’hui la Journée de prière pour les peuples autochtones, et nous vous invitons à orienter votre réflexion et à diriger votre prière à leurs intentions particulières.

Notre-Dame de Guadalupe a toujours été pour les peuples autochtones un grand symbole de fierté. La constance et la résolution de saint Juan Diego, l’indigène qui s’est efforcé d’accomplir la volonté du Seigneur telle qu’elle lui fut communiquée par l’entremise de Notre-Dame, est aussi un exemple de la fidélité avec laquelle nous sommes appelés à répondre à l’amour de Dieu aujourd’hui. Le pape Jean-Paul II l’a bien dit : « Dans le continent, le visage métissé de la Vierge de Guadalupe a été dès le début un symbole de l’inculturation de l’évangélisation, dont elle a été l’étoile et le guide. Par sa puissante intercession, l’évangélisation pourra pénétrer le cœur des hommes et des femmes d’Amérique, et imprégner leurs cultures, les transformant de l’intérieur. » (Ecclesia in America, Nº 70, janvier 1999.)

Les peuples autochtones et non autochtones ont besoin de nos prières et de notre solidarité. Les niveaux de pauvreté qu’on observe chez les Premières Nations du Canada sont beaucoup plus élevés que dans le reste de la population. D’autres indicateurs sociaux, tels ceux qui ont trait à la réussite scolaire, à l’accès à un logement adéquat, à la santé publique ou à la toxicomanie soulignent la nécessité d’un changement systémique qui permette enfin aux peuples autochtones de notre pays de jouer le rôle qui leur revient de droit. Tout en admettant que, par le passé, l’intervention de l’Église dans les communautés autochtones n’a pas toujours été positive, nous nous réjouissons aujourd’hui de la présence de communautés fortes et dynamiques où la foi des gens devient une inspiration. Nous invitons toutes les communautés catholiques à s’informer davantage sur les peuples autochtones de leur région, sur le travail du Comité catholique autochtone et sur le Fonds pour la réconciliation, la solidarité et la communion avec les peuples autochtones (http://www.cecc.ca/Commissions.htm?CD=356).  Comme l’ont écrit les évêques canadiens dans leur message pastoral de mai 1999 à l’intention des populations autochtones du Canada, « nous ne nous réjouissons pas seulement de ce que vous avez accueilli le Christ mais aussi parce que grâce à vous nombre de catholiques redécouvrent le Christ ».

Par l’intercession de Notre-Dame de Guadalupe, puissions-nous être amenés à accomplir la volonté de Dieu en travaillant pour la justice sociale, la guérison et la réconciliation avec les peuples autochtones.

Notre-Dame de Guadalupe, mère de l’Amérique, priez pour nous!

Membres du Conseil

 

Révérend Ron Boyer
Kahnawake, QC

Président du Conseil

 

Mgr Bertrand Blanchet
Archevêque de Rimouski

 

  1. Harry Lafond
    Marcelin, SK

 

Mme Shirley D. Leon
Sardis, C.-B.

 

Mme Melody McLeod
Yellowknife, T.N.-O.

  1. Dorothy Moore, C.S.M.
    Sydney, N.-É.

 

Mgr Albert LeGatt
Évêque de Saskatoon

 

  1. Graydon Nicholas
    Fredericton, NB

 

Mme Nicole O’Bomsawin
Odanak, QC

Mme Rosella Kinoshameg
Wikwemikong, ON

Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
salvas@cecc.ca
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048