Lettre du président de la CECC adressée au directeur général de la JMJ 2002 au sujet de la campagne de Catholic for free choice

jeudi le 14 mars 2002


P. Thomas Rosica, C.S.B.
Directeur national
Journée mondiale de la jeunesse 2002
415, rue Yonge
Toronto, Ontario M5B 2E7

Cher Père Rosica,

J’apprends que vous avez reçu plusieurs commentaires au sujet de la campagne lancée par le regroupement «Catholic for a free Choice», occasionnant ainsi quelque difficulté au Comité national de la Journée mondiale de la jeunesse 2002. Cela est fort désolant puisque cet organisme s’approprie injustement le nom de l’Église; en effet, il n’est aucunement reconnu comme mouvement catholique. L’origine et le financement de «Catholic for a free Choice» viennent des États-Unis et la position du Comité administratif de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis est très claire :

«En raison de leur opposition aux droits de certaines personnes les plus vulnérables et de ses objectifs et de ses activités qui contredisent délibérément des enseignements fondamentaux de la foi catholique, nous déclarons, une fois de plus, que «Catholic for a free Choice» ne mérite aucune reconnaissance ni aucun appui comme organisation catholique.»

L’idée même que l’Église nuit de quelque manière aux efforts pour contrer la crise du SIDA est absurde. L’action d’intervenants catholiques de première ligne auprès des victimes du SIDA en fait foi. Il faut cependant reconnaître que la solution à cette épidémie réside dans la conversion des cœurs, qui met la dignité humaine au premier plan et qui ne rabaisse pas ceux qui ont décidé de vivre leur sexualité en accord avec la volonté de Dieu.

Plusieurs pasteurs et leaders catholiques voient dans cette situation particulière une occasion d’éducation lors de la Journée mondiale de la jeunesse. Quelle belle opportunité pour de jeunes témoins de réaffirmer l’enseignement de l’Église au sujet des relations sexuelles!

Comme le Saint-Père nous a invités à le faire, nous devons courageusement avancer au large. Les eaux profondes ne sont pas nécessairement sûres, mais elles permettent de grandir comme témoins. La très longue histoire de l’Église est empreinte de plusieurs défis et ce ne sera pas différent aujourd’hui. La Journée mondiale de la jeunesse proclame une vie nouvelle qui est ouverte et courageuse, une vie à la recherche de sommets où l’expérience de la Croix et de Pâques sont les plus éclatantes.

Mes prières vous accompagnent dans ce nouveau défi.

+ Jacques Berthelet, C.S.V.
Évêque de Saint-Jean-Longueuil
Président de la Conférence des évêques catholiques du Canada


Source : Sylvain Salvas
Directeur du Service des communications
Conférence des évêques catholiques du Canada
salvas@cecc.ca
Tél. : (613) 241-9461
Téléc. : (613) 241-9048