Liturgie et sacrements

Répertoire de chants pour le Temps pascal

Le Temps pascal commence le dimanche de Pâques pour se terminer au dimanche de la Pentecôte. Ce temps privilégié de louange au cœur de l’année liturgique dure cinquante jours. C’est un temps de jubilation où les acclamations et les Alléluias sont à l’honneur.

Le répertoire de chants présenté ici s’articule en deux parties :

En première partie : un choix de chants communs pour les rites habituels de la liturgie eucharistique des dimanches de Pâques;

En seconde partie : un choix de chants propres à tel ou tel dimanche du Temps pascal, selon l’année liturgique.

Ordonnance du chant

Il n’est pas nécessaire de programmer un chant à toutes les rubriques : il vaut mieux chanter moins, mais chanter mieux, et veiller surtout à équilibrer les interventions chantées en les confiant tantôt à l’assemblée, tantôt à un soliste, tantôt à un groupe de chanteurs, sans oublier de prévoir des plages de musique instrumentale.

Rite pénitentiel

Au cours de cette période privilégiée de l’année liturgique qu’est le Temps pascal, on peut chanter la préparation pénitentielle avec une formule traditionnelle ou bien avec une litanie pénitentielle, plus dynamique. On peut choisir d’accomplir plutôt le rite de l’aspersion qu’on accompagnera par un chant approprié.

Psaumes responsoriaux et psaumes communs

Si l’on ne dispose pas de grands moyens musicaux, on pourra tout de même favoriser le chant du psaume, de dimanche en dimanche, en adoptant l’un des psaumes communs prévus au Lectionnaire des dimanches.

Le Temps pascal se prête admirablement à la forme responsoriale alléluiatique pour le chant du psaume.

Cantique de la Parole

Il peut être bienvenu et même salutaire de prévoir un chant après l’homélie, afin de permettre aux fidèles d’intégrer la parole de Dieu entendue.

Chant de communion ou chant après la communion

Si l’on chante un cantique à refrain pendant la procession de la communion, on s’abstiendra de chanter après la communion. Par contre, si l’on a prévu une pièce de musique instrumentale pendant la distribution de la communion, l’exécution d’une hymne strophique d’Action de grâce par toute l’assemblée sera bienvenue après la communion. Un tel chant devrait alors se chanter en position debout.

Sources

CN (Recueils Chants Notés, Cerf-Chalet-Levain, 1976-1988)
DMV (Recueil D’une même voix, CECC-Novalis, 2002)
Fiches françaises (lettre suivie de chiffres, ex : C 173 ou AL 24-30-2)
MNA (Missel noté de l’Assemblée, Brepols-Cerf-Chalet-Levain, 1990)
CCC (Recueils Psaumes et Acclamations, ONL-Novalis – Novalis, 1990-1996)
LDM (Éditions Laudem, Montréal)
USC (Union Sainte-Cécile, revue Cæcilia, Strasbourg)