Les numéros imprimés parus

Célébrer le mariage : la parution d’un nouveau rituel

Été 2007, no 190

La célébration du mariage est une réalité à la fois profonde et intense de la vie. Les futurs mariés, leurs familles et leurs amis investissent beaucoup de temps, d’énergie et d’imagination dans la préparation de ce jour. Pour aider à réfléchir sur le sens de cet événement, de nombreux livres, revues et autres instruments de travail traitent des dimensions psychologique, sociale et religieuse du mariage et de sa préparation. Le mariage reste un « grand jour ». Les futurs époux suivent des sessions de préparation. On désire que le moment de la célébration à l’église, lorsqu’il s’agit d’un mariage à dimension chrétienne, soit un moment significatif et dont on se souvienne. On veut que la célébration soit personnalisée dans les gestes, les paroles, la musique et les chants. Pour y parvenir, les époux ont besoin d’établir une relation vraie avec le prêtre ou le diacre qui présidera la célébration. La longue préparation est le plus souvent menée et vécue sérieusement. Mais – faut-il l’évoquer – devant le grand nombre d’échecs des couples mariés, la préparation est parfois traversée aussi par un air de doute.

Ce numéro de Vivre et célébrer, tout particulièrement dans le dossier, présente quelques réflexions sur la version révisée du Rituel du mariage pour le Canada francophone. Raymond Vaillancourt en dégage les changements significatifs et en fait connaître les éléments de nouveauté. À partir d’une expérience vécue dans le diocèse de Québec, une équipe sous la direction de Thérèse Poulin-Lessard rend compte d’une mise en œuvre de la préparation au mariage. Fernand Patry réfléchit sur la diversité des assemblées de mariage. Enfin, Denis Gagnon et Pascal Ducharme tentent de répondre à deux questions qui se posent de plus en plus : faut-il être confirmé pour se marier ? (Denis Gagnon) et qui peut présider le mariage ? (Pascal Ducharme). S’y mêlent des considérations d’ordre canonique et pastoral.

Les fiches, que nous vous invitons à détacher et à conserver, présentent diverses manières de préparer la célébration du mariage (Denis Gagnon et Pierre Guénette) ou de la personnaliser (Julien Leblanc) ; elles suggèrent des répertoires pour le chant et la musique (Hélène Dugal et Réal Gauthier). Dans la quatrième de ces fiches, Alain Roy traite de ce moment si important qu’est l’ouverture de la célébration : que faire pour que se crée l’assemblée ?

Les chroniques, liées à la saison de parution de Vivre et célébrer, nous disent à quoi ressemblent les célébrations d’été (Jacques Tremblay) et ce que veut dire, aujourd’hui, fêter le Saint-Sacrement (Louis-André Naud). Carmelle Laplante évoque la difficulté qu’il y a, en été, de trouver des prêtres pour présider le dimanche ; Renée Pelletier nous entraîne sur la route des sanctuaires et Jean-Louis Levesque nous offre son témoignage de vacancier qui fréquente l’eucharistie des dimanches d’été.

N’hésitez pas à nous faire connaître vos réactions à la nouvelle présentation de la revue de l’Office national de liturgie. Nous accueillerons avec plaisir les suggestions susceptibles d’en améliorer le contenu et la présentation ( vivreetcelebrer@cecc.ca). Bonne lecture !

Guy Lapointe, rédacteur en chef