Les numéros imprimés parus

Célébrer en été

Été 2008, no 194

« Les saisons ne transforment pas seulement nos environnements physiques, elles imprègnent aussi la culture. » (Raymond Lemieux, p. 3) J’ajouterais : les saisons peuvent aussi changer les couleurs de nos célébrations liturgiques. Avec le retour des jours plus chauds et ensoleillés, l’été change la couleur du temps et élargit souvent notre espace et favorise, pour plusieurs, des déplacements vers les endroits de villégiature. L’été est un temps favorable pour les rencontres familiales et entre amis. L’été est aussi un heureux moment pour se refaire une intériorité à même la nature et pour découvrir ou redécouvrir des espaces spirituels qui nous renouvellent.

L’été est aussi, pour les responsables de la pastorale, des célébrations qu’on aménage dans un esprit de détente. Mais il arrive que les responsables pastoraux aient des maux de tête, puisque souvent il leur faut chercher des prêtres pour assurer la présidence des eucharisties paroissiales et des autres sacrements. Les célébrations eucharistiques « voyagent » souvent et ce, dans tous les sens du terme : on célèbre de façon plus « risquée » à l’extérieur des églises, dans des espaces plus ouverts, dans les parcs ou sur le bord du fleuve ou d’un lac. En quelque sorte, la pastorale sacramentelle épouse les itinérances de nos étés, tout en veillant à susciter des moments d’intériorité.

La lecture de ce numéro de Vivre et célébrer étonnera par la qualité des réflexions faites autour des célébrations liturgiques estivales. On remarquera l’effort dans la préparation et aussi la richesse des célébrations à travers des aménagements souvent surprenants liés à des festivals ou à des anniversaires. Ce numéro veut aussi faire des suggestions pour améliorer les célébrations d’été.

Le dossier aborde quelques éléments d’observation sociologique sur l’été (Raymond Lemieux), des réflexions sur la nature et la célébration (Mgr Émilius Goulet), sur le sens des fêtes liturgiques célébrées en été (Serge Comeau), sur les festivals si nombreux (Julien Rainville), sur les assemblées qui rejoignent ou non les gens de passage (Lise Baroni et Michel Dansereau). Lorraine Caza nous présente une relecture fort pertinente du dossier.

Les fiches proposent des suggestions pour améliorer la qualité de la musique, pour mieux accueillir les textes bibliques lus ou chantés et, pour le président, sur la façon de se vêtir pour la célébration durant la saison chaude. Les chroniques aussi suggèrent, à partir d’expériences, des façons d’améliorer les célébrations liturgiques estivales.

En somme, un numéro surprenant parfois, mais révélateur des multiples expériences que ces pages révèlent. Bonne lecture et bon été ! Pour nous joindre : vivreetcelebrer@cecc.ca

Guy Lapointe, rédacteur en chef