Les numéros imprimés parus

L’intergénérationnel en liturgie

Hiver 2009, no 200

Ce deux centième numéro de Vivre et Célébrer se présente telle une pâque : le passage d’un éditorialiste à un autre, passage également d’une génération à une autre ! Ce présent numéro aborde la question de l’intergénérationnel en liturgie. S’il est vrai que dans toute liturgie et dans tout sacrement s’articulent hier, aujourd’hui et demain, il est tout aussi vrai que les générations de chrétiens, dans une progression du temps comme dans l’évolution culturelle, se succèdent et se côtoient dans l’appel in­cessant à se rassembler, vivre et célébrer leur foi au Christ. Les célébrations liées aux parcours d’initiation chrétienne, comme celles du mariage et des funérailles chrétiennes, sans oublier le rendez-vous dominical habituel, sont le terrain d’une rencontre des générations que la liturgie a pour fonction de rassembler dans l’expérience cultuelle qui lui est propre. Or, à notre époque où l’on remarque un foisonnement d’expériences intergénérationnelles, comment nos liturgies prennent-elles en compte cette réalité du vivre ensemble, de manière régulière, sporadique ou exceptionnelle ?

Le dossier de ce numéro s’ouvre avec le récit de trois expériences intergénérationnelles en liturgie : Nicole Morin-Gagnon parle de la P’tite pasto et de son rapport à la liturgie, Mario Tremblay rapporte une expérience de messe familiale et Sabrina Di Matteo relit sous l’angle intergénérationnel la préparation et la célébration d’une Veillé pascale en milieu paroissial. Ces récits nous conduiront à un effort de clarification : qu’entend-on par intergénérationnel, ce à quoi répond Jean-Philippe Perreault. Cela fait, nous irons sur la « place publique » en visitant le Patro Le Prévost de Montréal avec le P. Yvon Laroche et l’Institut de la Famille de Québec avec Yvan Fleury. Ces espaces de société s’articulent autour de la cellule de base qu’est la famille d’aujourd’hui : Denise Lemieux du groupe de recherche sur Famille, Mouvance et Dynamique intergénérationnelle en esquisse un portrait. Enfin, Jacques Grand’Maison, fin observateur de la situation sociale et religieuse de chez nous, propose une relecture aux dimensions sociologique, théologique et ecclésiologique de la réalité intergénérationnelle en liturgie mise en perspective dans ce dossier.

Les fiches, tournées davantage vers l’art de célébrer, présentent une idée originale de célébration vocale et musicale ainsi que le lectionnaire du temps liturgique de Noël, une soirée de retrouvailles chrétiennes dans le cadre de la semaine de l’unité chrétienne et, en raison de l’arrivée rapide du Carême, une célébration non eucharistique d’entrée en Carême fort pertinente. Les chroniques, plutôt axées sur le récit bref d’expériences liées au temps liturgique où paraît la revue, décrivent une célébration eucharistique de Noël avec enfants et ses conditions de réalisation, mettent en perspective la solennité à trois facettes du 1er janvier, présentent une messe des cultures célébrée à l’occasion de l’Épiphanie et dégagent les grandes lignes spirituelles et liturgiques de l’itinéraire du Carême.

Agréable lecture et fructueux passage à la nouvelle année… liturgique.

Joël Chouinard, rédacteur en chef