Les numéros imprimés parus

La réconciliation: de l'excuse au pardon

Hiver 2015, no 224

Au moment d’ouvrir ce numéro, il est bon de se rappeler le cri du cœur de l’apôtre Paul : « nous le demandonsvc 224 cover au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2 Co 5,20).

La réconciliation avec soi-même, avec les autres et avec Dieu est une expérience exigeante qui comporte plusieurs facettes. C’est un processus global et intégral de tout l’être. Par conséquent, cette expérience est salutaire, rédemptrice, curative et libératrice; elle favorise l’épanouissement personnel et le bien-être de nos sociétés. La liturgie, en ses rites, mais non exclusivement, en donne l’intelligence et la portée.

Le dossier du présent numéro touche à un large éventail de l’expérience de réconciliation : l’aspect initiatique dans le cadre d’une démarche catéchétique, l’aspect sacramentel et pénitentiel selon les paramètres de la tradition catholique, l’aspect social en termes de justice réparatrice (entre premières nations et blancs, et auprès de détenus comme de victimes) et l’aspect spirituel. Ce dossier sera relu par Raymond Lemieux, sociologue des religions et professeur émérite de la Faculté de théologie et des sciences religieuses de l’université Laval, Québec.

Les fiches présentent, en bref, le tout nouveau et excellent guide de célébration de la confirmation, les évangiles dominicaux de l’année liturgique C (Luc, l’homme de miséricorde), la fête liturgique de Notre-Dame-de-Guadalupe et un aperçu du matériel de célébration œcuménique 2016 pour le Canada francophone.

Saviez-vous que nous sommes en pleine Année de la vie consacrée (proposée par le pape François)? Dans les chroniques, nous faisons justement écho à la Journée de la vie consacrée dans le diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, de même qu’à quelques conclusions liturgiques des fêtes de la basilique cathédrale de Québec et sa Porte sainte. En complément, Hélène Pelletier-Baillargeonnous offre sa relecture personnelle d’un événement historique dont elle a été une actrice de premier plan : la demande de pardon, en 1990, de l’Assemblée des Évêques catholiques du Québec pour s’être opposée pendant plusieurs décennies au droit de vote des femmes.

Enfin, vous lirez certainement avec intérêt la recension de Daniel Laliberté à propos d’un document de l’épiscopat français : Réflexions sur le catéchuménat : de la nécessité du discernement d’un chemin chrétien pour les personnes qui ne peuvent pas, actuellement, être baptisées.

Belle période de l’Avent et bonne lecture!

Joël Chouinard, rédacteur en chef
jchouinard@cecc.ca
www.onl.cecc.ca